Weed need you !

@Pauline L'huillier

Tout le monde connaît les cabinets de recrutement spécialisés dans l’IT, l’hôtellerie, les banques et les assurances, mais connaissiez-vous les cabinets de recrutement spécialisés dans le domaine du cannabis ?

La marijuana devient légale dans de plus en plus de pays. Certains ont bien compris qu’il y avait un marché à aller chercher dans ce domaine plus qu’en vogue ! Découvrez l’histoire de ces deux entrepreneuses qui ont décidé de se lancer dans cette industrie en créant des cabinets de recrutement spécialisés dans le domaine du CANNABIS. 

Evidemment, vous ne les trouverez pas en France mais plutôt au Québec et aux Etats-Unis

Cannabis At Work, le cannabiz canadien

La légalisation du cannabis promise par Ottawa a déclenché une véritable ruée vers l’or vert ! 

Les entreprises canadiennes de marijuana sont donc sur une vague d’embauchesEt ça, Alison McMahon l’a bien compris. Elle dirige Cannabis At Work, une agence de recrutement axée sur l’industrie naissante, créée en 2015. 

Cannabis At Work est la principale source au Canada pour les emplois liés au cannabis, les services de recrutement, la formation en ligne et la formation sur la déficience au travail. 

À l’heure actuelle, elle recrute pour des postes dans tous les domaines, de la culture à la production en passant par les ventes et le marketing, et ce, partout dans le pays ! 

Vangsters, le job board américain

Avec 7 milliards de dollars de ventes en 2016, l’industrie américaine du cannabis est en plein boom : 29 États l’ont d’une manière ou d’une autre légalisé.  Karson Humiston aussi a compris tout le potentiel du marché de la marijuana médicinale !

Cette jeune Américaine dirige une agence de recrutement spécialisée qui vient de lancer le site n°1 des annonces d’emploi pour le secteur, Vangsters. En 2015, alors qu’elle est encore étudiante à l’Université de St Lawrence (New York), Karson Humiston commence à s’intéresser à l’industrie du cannabis thérapeutique, qui fait alors des remous. Lorsqu’elle tente de se renseigner à l’école, elle se heurte à un mur : « Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas beaucoup d’offres d’emplois, qu’ils ne recommandaient pas aux étudiants de travailler dans le domaine. » Mais en se rendant à des conférences spécialisées, elle découvre que l’on recrute des chimistes, des comptables, des gérants de magasin, des développeurs, des vendeurs, des cadres…

Karson décide alors de se lancer en créant son cabinet de recrutement spécialisé ainsi qu’une plateforme de « job board » qui agrège offres d’emploi et profils candidats dédiés au marché du cannabis. Deux mois seulement après le lancement, ils étaient déjà plus de 15 000 canna-candidats. Et pour cause, les cultures, les dispensaires et autres entreprises du secteur devraient employer deux fois plus de personnes d’ici à 2020, soit environ 300 000 postes !


Et vous, avez-vous déjà entendu parler de cabinets de recrutement insolites ?