En route vers une Monarch’IT

@Anaïs Rolos

Comme chacun le sait, le marché de l’IT est plus que porteur. Avec l’avènement d’Internet et des nouvelles technologies, le XXIème siècle est marqué par une croissance fulgurante du poids de l’IT dans le PIB mondial.

La France ne déroge pas à la règle avec des entreprises digitales (éditeurs de logiciels, pure players, startups, SSII…) de plus en plus nombreuses. Les opportunités d’emploi dans ce secteur connaissent donc une croissance exponentielle ces dernières années.

Ça se recrute un Roi ?

En 2016, le Monde titrait « Les développeurs, rois du marché de l’emploi en France ». Deux ans plus tard, la situation reste inchangée. Recruter un bon développeur (ou autre profil IT) peut ainsi s’avérer compliqué.

Au-delà du salaire, beaucoup de critères entrent en ligne de compte pour les faire changer d’entreprise, parmi lesquels :

-Le projet et les missions sur lesquels il sera amené à travailler;

-Le télétravail;

-Les autres avantages (formation, CE, RTT, intéressement …);

-L’environnement technique;

-Les possibilités d’évolution…

Inutile donc de vous préciser qu’il ne suffit pas de mettre en avant des fourchettes de salaire plus ou moins élevées ou l’historique et la notoriété d’une entreprise pour attirer des talents.

Le recruter, c’est bien. Le garder, c’est mieux !

64% des développeurs sont à l’écoute d’opportunités. Alors que pour les recruteurs c’est plutôt une bonne nouvelle puisque ça représente autant de potentiels candidats à proposer à nos clients, pour les entreprises c’est plutôt le signe d’un turnover très élevé au sein de leurs équipes techniques. Si vos développeurs cherchent ailleurs c’est qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils souhaitent chez vous. Les satisfaire, c’est les fidéliser.

La question qui se pose alors c’est : comment faire pour garder nos talents ?

La réponse est assez simple. Les critères qui attirent les développeurs évoqués ci-dessus sont aussi ceux qui vous permettront de les fidéliser. Commencez déjà par ne pas leur mentir sur le poste, le contexte et les missions qui leur seront confiées lors du processus de recrutement, ce sera un bon début. Ensuite, pensez à diversifier leurs missions, à avoir un environnement technique à jour et intéressant, à les former, à les faire évoluer, à augmenter leur salaire… et surtout, n’oubliez pas de les écouter. Un salarié satisfait (dans l’IT ou non), est un salarié qui se sent compris et reconnu par sa hiérarchie.

Se remettre en question, s’adapter, se réadapter et se ré-réadapter

On ne le dira jamais assez, la remise en question et la capacité à se réadapter en permanence sont essentielles pour tout un chacun mais aussi et surtout pour les entreprises. Votre stratégie de recrutement et plus généralement de gestion des ressources humaines ne déroge pas à cette règle. Le marché de l’IT étant particulièrement tendu et différent des autres secteurs d’activité, il est indispensable que vos décisions soient adaptées et prennent en compte ses caractéristiques.

Par exemple, ôtez-vous de l’esprit qu’embaucher un développeur en CDI vous garantit qu’il fasse partie de votre équipe plus longtemps qu’un freelance. Ce n’est plus vrai aujourd’hui.

Les indépendants sont d’ailleurs de plus en plus nombreux sur le marché, surtout dans l’informatique, et faire appel à eux peut vous permettre plus de flexibilité. Bien souvent, cela ne vous coûtera pas beaucoup plus (voire moins) cher d’ailleurs.

On ne naît pas Roi, on le devient.

Pour accompagner cette évolution du marché de l’IT et lutter contre la pénurie de talents, les écoles et les centres de formation aussi ont besoin de s’adapter. De nouveaux types de formations voient le jour et les écoles spécialisées dans l’IT se développent et se réinventent.

On voit notamment apparaître des Bootcamps (comme Le Wagon ou La Capsule) qui forment de véritables soldats d’élite spécialisés dans le développement logiciel et les nouvelles technologies. Ces formations sont d’ailleurs de plus en plus valorisées par les recruteurs et les décideurs.

Alors, vous voulez vous reconvertir ou débuter votre carrière dans le Monde Merveilleux de l’Informatique ? N’attendez-pas, faites-le !